Accueil

Conseils de Vie

c'est arrivé

Forum

Retour de soirée

Club & boites

Dance'Floor Paris

Dance Radio 24/24

Web Tubes

 

Admin

Articles

Infos site

Webmaster :
Retour2boite

Envoyer un message





infos: contact@retourdeboite.com




67138 visites

Toutes les nouvelles

Poster une nouvelle

 

Page :  <  1  2  3  4  > 


Accident de la route en Vendée : 4 morts, 2 blessés graves envoyé par RETOURDEBOITE.com le 29/12/2010 @ 10:01
Réagir


Samedi 27/11/2010, un peu avant 23 heures, une collision a eu lieu entre deux voitures, sur une route départementale, à Réaumur, en Vendée.

Un accident qui a fait quatre morts, deux blessés graves et une autre légèrement.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un des deux véhicules, conduit par un jeune homme de 17 ans, est venu percuter de plein fouet un véhicule arrivant en face.

Le conducteur de 17 ans a été tué sur le coup, de même que sa passagère arrière-droite, âgée de 16 ans, indique Le Figaro.

Dans cette même voiture, une jeune fille de 13 ans a été gravement blessée et un jeune homme de 18 ans légèrement blessé.

Un couple se trouvait à bord de l'autre véhicule. La conductrice, âgée de 42 ans, a trouvé la mort, de même que son fils de 10 ans assis à l'arrière.

Le dernier passager, âgé de 45 ans, qui se trouvait à l'avant, a été gravement blessé, précise Le Figaro.

L'accident serait dû, selon les gendarmes, non pas aux conditions météorologiques, mais à une vitesse excessive. Par ailleurs la collision a eu lieu en face de la discothèque "Le Cristal".

Retour de boite renversant envoyé par RETOURDEBOITE le 29/12/2010 @ 10:01
Réagir


"Comment promouvoir la sécurité routière?">>> c'est une bonne question.
Avant d'avoir mon accident, je faisais déjà des leçons de morale sur la conduite à grande vitesse et on me disait que je n'y connaissais rien du haut de mon jeune age.
Depuis 10 ans que je raconte mon accident on me plaint, on me dit que je n'ai pas eu de CHANCE (comme si la chance avait quelque chose à voir avec ça) ou que je suis monté avec n'importe qui, qu'avec eux je n'aurai jamais d'accident. Tous des menteurs ou des inconscients.

Je pense que les gens ne comprennent pas tant qu'ils n'ont pas connu de drame familiale ou personnel sur la route.
Ce qu'il serait bien ce serait d'avoir une machine faisant des simulation d'accident qui se sont déjà produit avec un film sur l'après accident. L'accident en lui même n'est pas douloureux car généralement on est inconscient. Le plus douloureux c'est l'hopital, les soins, l'attente et le regard des autres par ce qu'on a fait une connerie et puis ensuite parce qu'on est différent des autres suite aux éventuels handicap qu'un accident peu entraîner.

J'ai eu mon accident à 16 ans en sortant de boite. On est monté à six dans une 205 (1ère erreur) car Cyril voulait absolument ramené la fille qu'il avait rencontré aux templiers. Ensuite, il est parti à fond (deuxième erreur), le vigil du parking nous a stoppé et nous a demandé de ralentir. Après avoir quitter le parking, il s'était à peine calmé, que Sophie (son ex) lui a demandé de ralentir. ( 3ème erreur ne jamais énervé quelq'un au volant surtout si vous êtes son ex)Biensûr ne supportant pas d'avoir reçu un ordre de Sophie, il a fait le contraire et à même voulu montrer qu'il maîtrisait sa voiture en faisant des zigzags. Résultat des courses il a perdu le contrôle de son véhicule, nous avons fait trois zigzags supplémentaire gauche droite gauche (même au bout de 10 ans, si je me rapelle cette scène je n'ai juste qu'à fermer les yeux pour ressentir la sensation des zigzags jusqu'au trou noir).
L'accident a été une étape le plus difficile a été après.
Ma soeur est resté trois semaines dans le coma. Trois semaines à venir deux fois par jour à l'hopital en espérant avoir de bonnes nouvelles. Ceci a été suivi de deux mois de rééducation à son réveil pour qu'elle réapprenne à parler,à marcher et à faire le moindre geste.
Ceci est ma vision des choses pour ma part j'ai été marqué par l'accident et je sais qu'aujourd'hui je fait attention sur la route et avec qui je monte en voiture

Ma soeur, n'ayant en mémoire ni l'accident ni l'après, a moins été marqué même s'il lui reste des sequelles au niveau de la concentration et de la vue. Le fait que mon beau frère roule vite ne la dérangeait pas jusqu'au jour où elle a eu un autre accident où elle est resté consciente et même si l'accident n'était pas de leur faute il roule moins vite maintenant.
En ce qui concerne Cyril j'ai cru au début que cela ne l'avait pas marqué car il mentait, il n'est venu voir ma soeur que deux jours après son réveille tout ça pour dire à ma soeur qu'il ne fallait plus parler de l'accident. Puis deux ans après ma soeur l'a croisé en boîte pour le jour de l'an il était complétement bourré. Il a prit ma soeur dans les bras la suppliant de le pardonner. il a des regrets mais il mets toujours la vie des autres en danger en buvant. ( le soir de notre accident il n'avait pas bu... alors imaginé ce qu'il peut faire bourré!!!)

Voilà ce qui explique que "comment promouvoir la sécurité routière" est vraiment une question difficile car même quand on a eu une accident les gens ne comprennent pas pour autant qu'il faut faire attention alors comment faire comprendre à ceux qui n'en ont jamais eu
Pour répondre aux derniers commentaires que j'ai reçu sur cet avis: personne n'avait bu de l'alcool ce soir là... les causes de l'accident sont la vistesse, les nerfs que cyril avait suite au reproche de sophie et peut être la connerie de cyril qui a voulu faire des zig zag pour faire le mariole pour nous montrer kil maitrisait son véhicule>>>> démonstration ratée

À la sortie de la discothèque à Rennes, la voiture fauche quatre jeunes envoyé par RETOUR2BOITE le 29/12/2010 @ 10:02
Réagir


Le bilan aurait pu être beaucoup plus dramatique. Dimanche à 5 h 45 sur le parking du Mambo, une discothèque située rue du Noyer à Rennes. Le conducteur d’un véhicule avec trois autres personnes à bord se lance dans un rodéo. Accélérations, dérapages… Jusqu’à ce que le véhicule percute quatre personnes qui sortent de la discothèque. L’un d’entre eux, un jeune homme de 20 ans domicilié à Saint-Jacques-de-la-Lande, sera traîné sur plusieurs mètres. Notamment blessé au genou, il sera transporté au CHU par les pompiers où il a été opéré. Quant aux trois autres, ils ne sont que légèrement blessés. Le conducteur a pris la fuite à bord de son véhicule qui a pu être identifié par des témoins.

Accident mortel à Marigné : 6 mois ferme envoyé par RETOUR2BOITE le 29/12/2010 @ 10:02
Réagir


Au volant en état d'ivresse, un artisan a été jugé responsable, hier, de la mort de l'un de ses passagers, dans la nuit du 10 août.
Un homme de 26 ans était décédé dans un accident de circulation survenu peu après minuit, le lundi 10 août dernier, dans la commune de Marigné, entre le Lion-d'Angers et Châteauneuf-sur-Sarthe, au lieu-dit la Ragotière.

Le conducteur d'une camionnette, artisan couvreur de 36 ans, avait mordu la berne et perdu le contrôle de son véhicule, sur cette route plutôt sinueuse. « Vous deviez rouler assez vite, lui a fait remarquer, hier après-midi, la présidente du tribunal correctionnel d'Angers. Et surtout vous étiez sous l'emprise de l'alcool. »

À la barre, le prévenu est embarrassé. Il admet que ce soir-là, premier jour de ses vacances, il avait beaucoup bu lors d'une fête de village. Avec deux amis, il avait ensuite décidé de terminer la soirée en discothèque. Malheureusement, son Renault Trafic a terminé sa course dans un poteau électrique. « Dans le choc, la portière droite s'est ouverte, raconte la présidente. Votre passager s'est alors retrouvé coincé contre le véhicule. »

Sorti indemne, le conducteur n'a pu que constater le décès et les blessures graves de ses amis. « Un accident peut arriver à tout le monde, mais lorsqu'on prend le volant avec de l'alcool, on devient un criminel en puissance », a rappelé la substitut du procureur, requérant 36 mois dont 30 avec sursis. Auparavant, l'avocat des proches du défunt avait exprimé la douleur d'une famille privée d'un être cher, seulement âgé de 26 ans.

En défense, l'avocat du prévenu a partagé cette douleur : « Mon client ne s'en remettra jamais ! » Après délibéré, le tribunal a suivi les réquisitions, infligeant bien les six mois d'emprisonnement ferme et en prononçant l'annulation du permis de conduire.

Accident en sortie de boite de nuit à Plouhinec : le conducteur était ivre envoyé par RETOURDEBOITE le 29/12/2010 @ 10:02
Réagir


6 h ce matin, à la sortie du Bash, une discothèque de Plouhinec. Entre Locquenin et le Magouër, un jeune homme de 22 ans, demeurant à Plouhinec, circule à bord d'une Golf. Il vient de quitter la discothèque. Il croise une camionnette conduite par un Plouhinecois de 46 ans qui se rend au travail et c'est la collision. Le conducteur de la camionnette et le passager avant de la Golf sont légèrement blessés et transportés à l'hôpital. Le jeune conducteur de la voiture est soumis au contrôle d'alcoolémie qui révèle un taux de 0,73 gramme par litre d'air expiré. De plus, il roulait trop vite. Le compteur de la Golf est bloqué à 60 km/h et l'accident s'est produit dans une zone 30. Le jeune homme a été interpellé et placé en garde à vue par les gendarmes.

Accident mortel : dramatique retour de boîte de nuit envoyé par RETOUR2BOITE le 02/08/2010 @ 21:59

Des parents détruits. Un conducteur de 29 ans poursuivi pour homicide en état alcoolique et qui ne peut que dire : « Je suis désolé. Je regrette. J'aurais préféré que ça se passe autrement » Il est 6h du matin, le 14 janvier 2007, à Guernévez, Rosnoën.
Un homme roule à 110, 120 km/h sur une route limitée à 90. Avec des pneus lisses. A une intersection, il percute de plein fouet le véhicule d'une jeune femme venant de sa droite. Et qui sortait d'un stop.

Le conducteur a 1,15 g d'alcool dans le sang. La jeune femme, qui revient elle aussi de boîte de nuit, a 1 g. Agée de 26 ans, elle trouve la mort dans ce choc d'une extrême violence. Dans l'autre véhicule, la passagère est blessée.

Hier le conducteur, déjà condamné pour ivresse au volant et conduite malgré une suspension de permis, était face aux juges. Le procureur Prudhomme a requis un an de sursis avec mise à l'épreuve et obligation de soins, ainsi qu'une annulation du permis avec interdiction de le repasser avant un an. « Si cet accident est dû à une conjonction des fautes des uns et des autres... on ne peut nier le fait que l'automobiliste de Rosnoën avait pris un risque pour soi et pour les autres en circulant avec 1,25 g d'alcool dans le sang, à vitesse excessive, au volant d'un véhicule ayant deux pneus usés. »

Me Nicolas, avocat de la défense a plaidé une relaxe. « Nous sommes là aujourd'hui pour faire du droit. Le lieu d'impact montre que la jeune femme a grillé un stop cette nuit-là, et que l'autre conducteur qui circulait sur une route prioritaire n'a rien pu faire pour éviter ce dramatique accident ».

L'association des victimes de la route de Bretagne (créée voici deux mois) représentée par un avocat a demandé 1 000 € de dommages et intérêts.

Le tribunal présidé par Mme Robert rendra son jugement le 15 octobre.

Page :  <  1  2  3  4  > 


Spécial

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.11
PHP version 4.4.3-dev