Accueil

Conseils de Vie

c'est arrivé

Forum

Retour de soirée

Club & boites

Dance'Floor Paris

Dance Radio 24/24

Web Tubes

 

Admin

Articles

Infos site

Webmaster :
Retour2boite

Envoyer un message





infos: contact@retourdeboite.com




67126 visites

Toutes les nouvelles

Poster une nouvelle

 

Page :  <  1  2  3  4  > 


VENDREDi SOiR, RETOUR DE BOiTE DE NUiT envoyé par RetourDeBoite le 17/03/2012 @ 17:48
exemple en novembre 2007
IL A UN PEU BU, MAIS PAS TROP: LA PREUVE , iL S'EST RENDU JUSQU'A LA VOiTURE EN MARCHANT DROiT !ET PUiS 4 VERRES DE WHiSKY-COCA , C'EST QUOi ?iL PENSE QU'iL VA BiEN. ET POURTANT, DANS QUELQUE MINUTES CE SERA L'ACCIDENT.

Les jeunes de 18-24 ans forment une catégorie à risque pour les accidents de la route : alors qu'ils représentent environ 10 % de la population, ils représentent en 2005 plus de 23 % des tués (1 222 tués) et 22 % des blessés (24 163 blessés).La moitié des décès de jeunes dans un accident de la route se produit durant les week-ends et jours fériés. La nuit, la rase campagne, le fait qu'un seul véhicule soit impliqué sont d'autres éléments typiques. Ajoutons la voiture pleine de copains, un conducteur bien "imbibé" d'alcool... une distance moyenne parcourue de plus de vingt kilomètres pour se rendre en discothèque... et on a le cadre type de l'accident de jeune - aux conséquences souvent catastrophiques.De 18 à 24 ans, le risque est essentiellement lié à l'usage de l'automobile (790 tués et 13 074 blessés), notamment en tant que conducteur (558 tués et 8 444 blessés), ainsi qu'au deux roues motorisé (338 tués et 8 562 blessés)Pour les 18-24 ans, les fins de semaine sont les jours à plus haut risque..

Tragique retour de boîte : une tuée, trois blessées envoyé par RetourDeBoite le 17/03/2012 @ 17:44
arrivé le dimanche 20 mars 2011

LA sortie en boîte de nuit s'est terminée tragiquement, hier au petit matin, pour quatre jeunes femmes. L'une d'elles, Khadija Zahribe (épouse Boumlak), résidant à Soissons, est décédée au cours d'un accident de la route.
Les quatre amies revenaient de soirée. Trois Soissonnaises, âgées de 20 à 23 ans, et une jeune fille de Pinon (canton d'Anizy-le-Château), âgée de 22 ans avaient pris place à bord d'une Opel Corsa. Une voiture d'occasion acquise par la propriétaire une dizaine de jours auparavant.
Vers 6 h 30, la citadine de marque allemande circulait sur le CD6 dans le sens Vézaponin/Cuisy-en-Almont. À hauteur de la commune de Tartiers, la conductrice a perdu le contrôle de la voiture qui serait déportée sur la gauche, avant de faire plusieurs tonneaux puis de s'immobiliser sur le toit. Hier soir les circonstances précises de ce défaut de maîtrise, qui s'est produit dans une ligne n'étaient pas connues avec précision : endormissement ? Alcoolémie ? Obstacle ? Les investigations réalisées dans les jours à venir par les gendarmes viseront à définir les causes de ce drame.

La conductrice éjectée

Le choc fut redoutable. La conductrice a été éjectée du véhicule. Portait-elle sa ceinture de sécurité ? En revanche, au moment où la voiture s'est arrêtée, les trois passagères se trouvaient toujours prisonnières de l'habitacle.
A l'arrivée des sapeurs-pompiers de Soissons, dirigés par l'adjudant-chef Thierry Eloy, chef de groupe, l'une des trois victimes encore incarcérées, la passagère avant, était déjà décédée. Sous l'effet des tonneaux, une partie des effets personnels des jeunes femmes avait été dispersée autour de la voiture.
Deux ambulances venues des centres de secours d'Hartennes-et-Taux et Attichy (Oise) ont été appelées en renfort de celles de Soissons pour prendre en charge, avec l'équipe médicale du Smur soissonnais, la victime éjectée et les deux occupantes du véhicule également blessées. Toutes trois ont été transportées au centre hospitalier de Soissons où elles étaient toujours hier soir. Tandis que les secours prenaient soin des victimes, les militaires de la brigade de Vic-sur-Aisne, rejoints par le capitaine Thierry Lefèbvre, adjoint au commandant de compagnie, procédaient aux constatations d'usage. Dans le but de cerner au mieux le déroulé du funeste retour de soirée du groupe de jeunes filles.

la Nouvelle République Actualité Lundi 18 avril 2011 Donnez votre avis... * Envoyer cette info à un ami par e-mail * Imprimer cette info * Enregistrer en favori cette information * Partager cette info avec mes amis sur Facebook * Partager cette information sur Twitter * Retour de boîte mortel envoyé par RetourDeBoite le 12/02/2012 @ 09:56

Bressuire. Ils étaient six dans la voiture qui rentrait de discothèque. L’accident a tué un jeune de 18 ans. L’alcool était aussi au volant.(avril 2011)

Le premier accident mortel dans la circonscription nord des Deux-Sèvres (Bressuire-Thouars) et qui est survenu près de Bressuire, offre plusieurs particularités étonnantes : rien de spectaculaire sur le plan visuel. Hormis un capot enfoncé, la Peugeot 605 grise est à peine touchée. Autre spécificité : elle abritait six occupants. L’un d’eux, Abdallah Jami, 18 ans, n’a pas survécu.

Deux jeunes filles
de Berrie et de Thénezay

Cet accident résume l’histoire d’une rencontre amicale à la discothèque de Beaulieu, Dame Roulière, entre quatre copains d’origine marocaine, âgés de 18 à 30 ans, et deux jeunes filles de 17 ans. Rencontre de pur hasard qui se termine en drame dans le fossé, vers 6 h du matin.
Avec les deux jeunes filles à bord (l’une est de Berrie, dans la Vienne, près de Tourtenay, et l’autre de Thénezay), les quatre amis rentraient vers la capitale du Bocage par le CD164 lorsque, pour une raison indéterminée, en pleine ligne droite, le conducteur, âgé de 30 ans, a perdu le contrôle de sa voiture. Celle-ci a coupé la route puis est revenue sur la droite pour suivre le talus, comme un rail de chemin de fer, et terminer sa route contre un poteau de téléphone.
Si tout le monde a pu s’extraire de la voiture, Abdallah Jami, coincé entre l’habitacle et le talus, a perdu la vie. Et il est trop tard pour lui lorsqu’arrivent les pompiers de Bressuire et de Cerizay, dirigés par le lieutenant Bruno Peleter.
Dépêché sur place, le Smur constate le décès du jeune homme, tandis que les gendarmes de Bressuire et ceux du Psig, dirigés par le capitaine Laurent Kerdoncuff et le lieutenant Pascal Castets, procèdent aux constatations et à l’ouverture de l’enquête.

L’alcoolisation
du conducteur

Après une hospitalisation rapide, à l’exception d’un des passagers, chacun ressort sans séquelle.
Quant au conducteur, il est immédiatement placé en garde à vue à la brigade, avec l’assistance d’une avocate commise d’office, selon la nouvelle procédure. Ce Bressuirais, âgé de 30 ans, qui travail en intérim dans l’agroalimentaire, conduisait avec un taux de 0,39 mg d’alcool par litre d’air expiré, soit au-dessus du seuil toléré 0,25 mg. Le test aux stupéfiants s’est révélé négatif. Les enquêteurs de la brigade de gendarmerie tentent donc de préciser les contours de cet accident routier, à commencer par l’imprégnation alcoolique au départ de la discothèque.
Selon le capitaine Kerdoncuff, « son permis pourrait être suspendu administrativement pour plusieurs semaines ».
Sur le plan pénal, s’appuyant sur le défaut de maîtrise, la justice pourrait s’orienter vers un homicide involontaire. Hier soir, le conducteur était maintenu en garde à vue.

Sortir sans perdre la vie ou le permis envoyé par RETOURDEBOITE.com le 27/01/2011 @ 05:43

CONTEXTE La discothèque 'le 109' s'associe avec la Prévention routière Depuis l'an passé, la Prévention routière a lancé une opération nationale baptisée « Pour les fêtes, le plus beau cadeau c'est de rester en vie ».

En Lozère, l'initiative a été relayée notamment par des distributions d'alcootest qui ont débuté le 12 décembre dernier dans la galerie marchande d'Hyper U. « J'avais aussi appelé tous les organisateurs de soirée à se rapprocher de nous, indique Georges Gauch, directeur du comité départemental de la Prévention routière. C'est ce qu'ont fait les gérants du 109. »

David Parent et le DJ Will Bobo ont en effet tenu à se mobiliser pour éviter tout désagrément à celles et ceux qui viendront fêter le passage à la nouvelle année
sur le causse d'Auge. Une opération 'capitaine de soirée' est ainsi programmée. Chaque conducteur pourra laisser ses clés de voiture en échange d'un bracelet lui donnant droit à des consommations - non alcoolisées - à volonté. À la sortie, avant de les reprendre, il soufflera dans un alcootest. Un système de navettes avec des rotations continues sera aussi mis en place depuis le foirail.

« Nous irons aussi chercher gratuitement les groupes, à partir de 20 personnes, sur réservation, annonce le DJ Will Bobo. Nous ferons tout pour que ça reste une fête. »

Accident mortel à la sortie d'une discothèque : un appel à témoin lancé envoyé par RETOURDEBOITE.com le 23/01/2011 @ 20:35
Choqué, le conducteur n'a pu éclaircir parfaitement les circonstances de l'accident qui a coûté la vie à ses deux passagers, dimanche matin à Cahuzac (47).18 janvier 2011

Que s'est-il très exactement passé à la sortie de l'Éclipse, dimanche, au petit matin ? Quelles sont très exactement les circonstances qui ont entraîné la mort de Nabil Nor-Ezzine, 21 ans, et Thomas Fouilloux, 20 ans ?

Au lendemain du drame, les enquêteurs s'échinent à éclaircir très précisément le déroulé des faits. Car pour l'heure, celui qui se trouve être le mieux placé pour les y aider, le conducteur de la Nissan Micra, a bien du mal à y parvenir.

Alcool et drogue

Le garçon de 20 ans, originaire de Lalandusse, était encore profondément choqué au moment de son audition. Son propos a révélé quelques incohérences. Aussi, la gendarmerie a décidé de lancer un appel à témoin pour éclaircir les faits précédant le drame. Il est question d'une dispute avec les occupants d'une petite voiture blanche qui, ont tenu à préciser les enquêteurs, n'a aucun lien avec l'accident.

Hier après-midi, les résultats de l'analyse sanguine du conducteur, seul rescapé de l'accident, n'étaient toujours pas connus. Seule certitude, le taux est au-delà de celui autorisé.

illustration

Des traces de drogue auraient également été dépistées. Placé en garde à vue hier matin, il s'y trouvait toujours hier soir.

Le jeune conducteur sera déféré ce matin devant le parquet, qui prévoit l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide involontaire.

Toute personne pouvant apporter un éclairage à l'enquête est priée de contacter la brigade de Castillonnès : 05 53 49 60 75.

Retour de boîte à Fos-sur-mer : deux jeunes de 18 ans décédés envoyé par RetourDeBoite.com le 23/01/2011 @ 06:34
Réagir


C'est en revenant d'une boîte de nuit bien connue dans le pays d'Arles qu'une bande d'amis originaires de Marignane a été victime d'un dramatique accident de la circulation, hier matin peu avant 6 heures, à Fos-sur-Mer.

Six personnes avaient pris place à bord d'une 307, qui aurait violemment heurté la rambarde de sécurité avant de s'immobiliser en plein milieu du rond-point de la Fossette.

D'après les premiers éléments de l'enquête menée par le commissariat de Martigues, le véhicule aurait été seul en cause; la vitesse pourrait être à l'origine de cet accident. Dans le choc, quatre personnes ont été éjectées du véhicule, alors que deux autres ont été coincées à son bord. Il a fallu les désincarcérer.

Les pompiers sont intervenus en nombre, envoyant sur place quatre ambulances, deux véhicules de secours routier, deux médecins urgentistes et deux véhicules de commandement. Le bilan de l'accident est lourd : deux jeunes gens de 18 ans, un homme et une femme, sont décédés, un autre est blessé grièvement, et les trois autres un peu plus légèrement touchés. La provence aout 2010.

Page :  <  1  2  3  4  > 


Spécial

Haut

Site créé avec Phortail 2.0.11
PHP version 4.4.3-dev